Le CCMEFP-UEMOA

De l’historique Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté tenue à Ouagadougou en 2004, sont issues des résolutions qui ont inspiré d’autres initiatives africaines et régionales en faveur de la promotion de l’emploi dont le Cadre de Concertation des Ministres en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de l’espace UEMOA (CCMEFP – UEMOA).

L’expérience de ce cadre de concertation en cours dans l’espace UEMOA est née de la volonté de l’ensemble des pays membres de répondre aux défis posés par le chômage et le sous-emploi des jeunes et aux enjeux de la formation professionnelle continu. Laquelle volonté a été exprimée par les Ministres en charge du sous-secteur de l’Enseignement et de la Formation Technique et Professionnels des pays membres de l’espace UEMOA et du Cap Vert au cours d’un séminaire national sur l’éducation et la formation professionnelle tenu à Abidjan le 23 octobre 2009.


Les ministres à la 7ème Conférence du CCMEFP-UEMOA, Bamako,  juillet 2016

Bien plus lors de ce séminaire, les Ministres ont pris un engagement fort de créer une plateforme d’échange à travers l’institutionnalisation de Conférences tournantes en vue de mutualiser leurs expériences et leurs bonnes pratiques. La première conférence, tenue à Bamako en 2010, a constitué une première étape dans la mise en synergie des politiques et stratégies des pays membres l’UEMOA. Il s’en est suivi celle de Bissau (GUINEE BISSAU) en 2011, de Niamey (NIGER) en 2012, de Cotonou (BENIN) en 2013, de Dakar (SENEGAL) en 2014, d’Abidjan (CÔTE D’IVOIRE) en 2015, de Bamako (MALI) en 2016 puis celle de Lomé (TOGO) en 2017.

Chacune de ces rencontres a permis de formuler des recommandations et de prendre des décisions pour une synergie des stratégies, instruments et actions de promotions de l’emploi et de la formation professionnelle dans l’espace communautaire. Ainsi, entre autres, la conférence de Bissau en 2011 a retenu une liste minimale des indicateurs du marché du travail à renseigner. La conférence de Niamey tenue en 2012 a notamment approuvé la liste des 16 métiers porteurs, à raison de deux (02) par pays, dont chaque Etat membre a accepté de développer l’ingénierie et d’en mutualiser les résultats. Plus tard, celle d’Abidjan en juillet 2015 a recommandé l’élaboration d’un répertoire des mesures actives du marché du travail et la mise en place d’un fonds communautaire pour l’emploi. Enfin, la rencontre de Lomé en 2017 a permis la mise en place d’une plateforme de mutualisation des ressources et outils de formation et de promotion de l'emploi ainsi que. la signature d’un protocole d’entente y afférant.

Contacts:

Didier Maixent DJEIGO, Secrétaire Permanent
CADRE DE CONCERTATION DES MINISTRES EN CHARGE DE L'EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE L'ESPACE UEMOA

djeigo.spccuemoa@gmail.com

+229 95 059 596

 

Partagez